Hayat&Cyril2

Cela fait maintenant plus de 5 ans que j'ai été élu conseiller municipal, et je m'en souviens comme si c'était hier.

Ce fut un long chemin car semé d'embûches et à l'arrivée, seules 120 voix ont fait la différence ( total: 5,32 %, 2 546 voix ).

résultats d'après Wikipedia:

Candidats Parti politique1er tour 
  Alain Rodet   PS-PCF-ADS-MRC-PRG-Limoges Ecologie 56,45 % Réélu
  Camille Geutier   UMP-NC 20,84 % Battu
  Jean-Jacques Bélézy   MoDem 8,46 % Battu
  Daniel Clérembaux   LCR 6,99 % Battu
  Cyril Cognéras   Les Verts 5,31 % Battu
  Claudine Roussie   LO 1,96 % Battue

 

Alors voilà, je vais vous raconter ça et décompter avec vous toutes les semaines dans la mesure du possible, les phases qui nous amèneront au prochain scrutin en 2014 et ce, c'est à la mode, en toute transparence!

J'ai été élu car j'étais premier d'une liste verte et ouverte, épaulée par mon amie Hayat Lotfi (sur la photo) et quelques militant(e)s exceptionnel(le)s.

Mais me retrouvant le seul élu, ce 9 Mars 2008 (la plus belle année de ma vie car c'est surtout cette année là que j'ai rencontré ma compagne) à 20h05, les ennuis ont commencé... ou plutôt une nouvelle expérience faite d'inconnu pour moi...

J'en retire une fierté, celle de représenter les habitants de ma ville, j'en retire aussi de la frustration, celle de ne pas pouvoir appliquer le programme que je défendais mais aussi un sentiment mitigé de vacuité et d'apprentissage du réel.

En effet, être un élu local c'est difficile car il n'y a pas d'école pour ça, il n'y a pas toujours de soutien de ses pairs etc... on se retrouve parfois seul... trés seul...

Alors on apprend sur le tas, on découvre comment ça marche, les commissions, les services... mais aussi les couloirs...

A Limoges, ce n'est pas un scoop, un élu de rang modeste comme moi met longtemps mais finit toujours par comprendre que le Maire, Alain RODET, a la main sur beaucoup de choses mais surtout que derrière une allure bonhomique se cache un vrai politique, trés concentré et trés affuté.

J'ai donc appris en regardant mes collègues. D'abord et c'est mon premier acte, j'ai dit bonjour à tout le monde, élus et membres des services présents aux réunions, je continue à le faire (je précise qu'il n'y a pas d'élu FN, si c'était le cas, je ne le saluerais pas!). Ensuite, j'avais beau croire tous les connaître ou presque, militant à Gauche en Limousin depuis longtemps et à Limoges particulièrement... Eh bien j'ai été surpris, je rentrais dans quelque chose de nouveau pour moi.

1. Qui sont les acteurs?

L'Opposition? A Limoges il y'en a de deux sortes:

- L'Extrême Gauche d'abord, elle est incarnée par les deux élus GA ex-NPA, Daniel Clerembeaux et Aurélie Laurière (en remplacement de Marie-Eve Eyrolles).

On peut dire que je les connais bien, j'ai travaillé avec eux sur ce mandat avant de rejoindre la majorité. Je les respecte profondément car même si nous avons des divergences, ce sont des militants loyaux et des gens d'une grande honnêteté. Je regrette qu'il y ait eu des frictions au moment de mon départ du groupe que nous avions créé (un an après le début du mandat et ce après un échange difficile sur l'environnement au Conseil Municipal) mais politiquement en 2012 avec leur entrée au Front de Gauche (j'avais trés sévèrement critiqué la candidature Mélenchon) et mon retour à EELV (après 3 ans d'interruption), ce n'était plus tenable car je savais qu'ils allaient être virulents envers le gouvernement et mon approche quoique critique est fondée sur le soutien.

Ensuite il y a la Droite...

à suivre...